La Marche des Obstinés arrivée à destination

26 mai 2009

Après quatre jours de marche, fatigués, nous atteignîmes finalement notre but, place Beaubourg. Le baume au cœur nous vint puisque partis à trois, le minimum syndical pour porter la banderole et tenir la voiture-balais, nous arrivâmes à trente.

Nous fûmes surpris d’être accueillis par tant de bienveillance malgré nos effectifs restreints. Une telle joie, à titre personnel, m’a ému aux larmes. C’est ça, l’Émotion Fondamentale.

L’Émotion Fondamentale. Vivre l’instant dans sa plus grande richesse. Profiter, horizontalement, verticalement, en trois dimensions, de l’élan qui nous submerge. Se sentir sur la corde raide de la sensibilité, en harmonie avec le monde.
Car c’est bien cela, le fond. C’est bien pour cela que nous nous mobilisons, que nous nous battons.

L’état d’esprit que l’on nous impose, celui de la destruction de tout émotionnel, toute volonté de prendre le temps de profiter de son existence, est délétère plus que tout au progrès humain, à la condition humaine en tant que telle.

On nous impose un froid système.

À l’harmonie, on nous oppose l’atonie d’un marteau qui frappe implacablement, de plus en plus prestement et régulièrement, sans plus d’âme.
À la curiosité, nous est opposée la froide hyperspécialisation, la destruction progressive de l’adaptabilité, toujours sous l’égide de la sacro-sainte efficacité derrière laquelle nos leaders nous font courir pour finalement aboutir à plus d’inégalités.

Oui nous prenons le temps de bâtir des argumentaires rationnels, d’une complexité parfois extrême, afin de faire prendre conscience de notre droit à la crédibilité.
Mais prenons le temps également de réfléchir aux affects qui nous poussent, de les expliciter pour qu’on les comprenne, pour qu’il ne soit plus utilisé de raccourcis descriptifs les concernant.

N’oublions pas notre part d’humanité.
C’est notre cri.
Celui des universités aussi.

Sayonara

Théo

La marche des Obstinés continue SAMEDI 23 – DIMANCHE 24 MAI

22 mai 2009

Pour l’université, Le lycée, l’école, la maternelle, l’hôpital, la poste, … Bref, tout le service public menacé


SAMEDI 23 – DIMANCHE 24 MAI

la Marche des obstiné-e-s
OOO plusieurs rondes intempestives OOO

POUR la PRESSE, deux moments forts:
- Dimanche, 14h-16h: ronde devant la mairie de Neuilly
- Dimanche, 19h: Ronde et rencontre interuniversitaire devant Beaubourg

Chers ami-e-s,
Le secteur public est menacé, et presque rien ne transparaît dans les médias. Concernant l’université, les médias parlent tous de reprises de cours, et insinuent qu’on baisse les bras et accepte les réformes et décrets contre lesquels nous luttons.

NON !!!!!!

Affirmons haut et fort que nous n’acceptons pas ces réformes montées à l’arrache au-dessus de nos têtes! La marche des obstinés est partie le jeudi 21 au matin de Chartres.


ETAPE DU SAMEDI 23 MAI

10h30: Départ de la gare à Maurepas, qui est la gare SNCF de La Verriere !
Arrivée sur le campus de Nanterre vers 19h.

Accueil à partir de 19h, Université de Nanterre, Bâtiment B.

Salle de convivialité, on est logé dans le gymnase, douches, matelas, il vous suffit de prendre des sacs de couchage. Vous pourrez laisser affaires et voitures.

 

DIMANCHE 24 MAI

Venez marcher avec nous ce dimanche !!!
Soyons nombreux !!!
Apportez vos banderoles, tracts, instruments de musique,
votre énergie et votre obstination !!!

10h-11h Petit déj. discussion
A Nanterre au bâtiment B ou devant le bâtiment B

Pour les marcheurs venant de loin: Possibilité de laisser les affaires et la voiture pour la journée sur le campus (si possible, prévenir le Bâtiment B). Possibilité de dormir là la nuit du dimanche à lundi.

11h Départ de Nanterre
Sur le campus, devant le RER

12h30 Esplanade de la Défense
Accueil par la ronde infinie des obstiné-e-s
Au pied de l’escalier de la Grande Arche

14h-16h Mairie de Neuilly.
Ligne 1 : Sablon

18h Louvre
Ligne 1: Palais-royal – Musée du Louvre

à partir de 19h Beaubourg

Devant le musée : Au pied du pilier qui supporte un pot de fleur doré …
Ronde, rencontre, discussion interuniversitaire et interprofessionnelle sur des formes de continuation du mouvement


Tous les secteurs en lutte sont invités à participer à cette marche, pas uniquement les universitaires. Hôpitaux publics, EDF/GDF, …

C’est pourquoi la banderole de tête indique “Marche Obstinée” et ne met pas en évidence le mot “Universités”.

Tel de la marche: Jérôme 06 78 34 84 75
Pour Nanterre-Paris, aussi: Aniko: 06-30-32-66-21
Eric: 06-88-76-25-43

mail: marche.obstinee@gmail.com

La marche des Obstinés aura bien lieu demain !

20 mai 2009

Une mise à jour a eu lieu. L’organisation n’a pas été facile, mais nous recensons une trentaine d’inscriptions effectives, n’excluant pas des participations spontanées.

La presse a été mise au courant.

Rendez-vous demain à 10h30

 

devant la Gare à Chartres !

L’organisation, en grande partie assumée par un étudiant de L1 devant avant tout réviser pour obtenir son semestre … Merci de votre compréhension.

Pour ceux qui désirent rejoindre la marche à Epernon, et Maurepas, les départs sont fixés à 10h30 devant les gares.

Des navettes pourront être organisées pour permettre à ceux qui souhaitent retourner le soir à leur véhicule.
Le soir à Nanterre, est mis à notre disposition un gymnase.

        Dès le lendemain matin, un réveil festif aura lieu avant le lancement de la marche vers Paris. Ce départ aura lieu à 11h. Lors de ce parcours sera prévu une ronde intempestive. A l’arrivée sur Paris, la marche des obstinés rejoindra la ronde des obstinés.

Pour le dimanche soir, ceux qui le désirent pourront dormir dans le gymnase de l’université de Nanterre.

Pour tout souci lors de cette marche, contacter le  06 78 34 84 75.

Préalable à la lecture du blog.

30 avril 2009

marcheobstine.bmp

Bonjour.

Pour que l’événement ait un  retentissement, il est nécessaire que des appels à volontaires soient effectués dans chaque AG. 100 volontaires doivent être présents au minimum, chaque jour.
Il est possible d’organiser des turn-over si vous ne souhaitez pas marcher l’intégralité des quatre jours.

Tous les secteurs en lutte sont invités à participer à cette marche, pas uniquement les universitaires. Hôpitaux publics, EDF/GDF, …
C’est pourquoi la banderole de tête indiquera « Marche Obstinée » et ne mettra pas en évidence le mot « Universités ».

Pour permettre une organisation optimale de cette marche, si vous êtes volontaires, envoyez vos nom et prénom à cette adresse, ainsi que les jours durant lesquels vous souhaitez y participer :

>> marche.obstinee@gmail.com <<

Vous pouvez également mettre l’organisation que vous représentez, ainsi que le secteur en lutte auquel vous appartenez, éventuellement.

Marche Obstinée : Organisation

30 avril 2009

Itinéraire :
Chartres 0 km – Epernon 26,7 km – Maurepas 58 km – Nanterre 87,1 km – Paris Place de Grève 99 km

tracdelamarche.bmp

 

Voici une liste de nos tâches :

- Contacter les mairies : Chartres : OK ; Paris : OK ; Epernon et Maurepas : Il faudra s’organiser.
- Élaborer un parcours plus précis : fait
- Trouver une voiture-balais : fait
- Élaborer une banderole (Texte : la Marche Obstinée) : fait
- Trouver une remorque pour la voiture-balais : impossible
- Trouver des réchauds à gaz et du matériel médical : partiellement fait

Il est envisageable de partir avec une deuxième voiture-balais.

Ce que vous devrez apporter sur place :

- Tentes (Une pour 2 – 4 paraît correct, une pour 6 paraît un minimum)
- Nourriture et eau 
(La voiture-balais portera +- 300 litres d’eau, qui seront essentiellement là pour ceux qui n’en ont plus, mais ne pourra fournir une quantité suffisante d’eau pour hydrater convenablement tous les participants s’ils sont plus de cent)
- Appareils photographiques et caméras

À noter que la remorque pourra transporter toutes vos tentes, la nourriture, ainsi que du matériel divers et varié. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’apporter de la nourriture pour soi, mais de la nourriture pour la marche : sachant que nous ferons des pauses le midi et le soir, et que nous prévoirons de quoi réchauffer la nourriture, il sera ainsi plus sympathique de partager ensemble des repas constitués de tout ce que vous pourrez apporter.
Exemple-type de ce qu’un marcheur obstiné peut fournir :
- Un sachet de 500 grammes de pâtes
- Un bocal de 200 grammes de sauce ou bien un sachet de 500 grammes de gruyère
- Un sachet de pain de mie dont la date-limite de consommation atteint ou dépasse le 24 mai
- Une botte de carottes

L’idée étant surtout de répondre à une consommation sur quatre jours d’une quantité raisonnable d’énergie pour un marcheur moyen, les aliments ne sont présentés ici qu’à titre indicatif.
Pensez à prévoir des casseroles, des poêles et chacun vos couverts. Quant à la vaisselle… On fera avec les moyens du bord ! À espérer que l’on puisse nous accueillir au niveau des mairies.

Pour toute question, suggestion ou si vous souhaitez apporter votre aide à l’organisation de la Marche, envoyez-nous un message privé sur le site.

Le Pourquoi de la Marche

30 avril 2009

1 – Présence médiatique.

  • À l’heure où le gouvernement joue le pourrissement, il nous semble primordial de coupler à un événement permanent – la Ronde des obstinés – un événement ponctuel de puissante ampleur, susceptible d’attirer l’intérêt des journalistes. Une marche qui nous impliquerait sportivement, nous ferait passer par nombre de localités, est selon nous en mesure de répondre à cet objectif. Cette présence donnerait de la force à notre message, contribuerait à nous rendre une audibilité déclinante ces dernières semaines.

2 – Plate-forme d’échanges.

  • Echanges internes : À l’instar de la ronde des obstinés, une telle marche regroupant des universitaires de la France entière nous permettrait de nous retrouver, afin de discuter de nos actions de terrain, nos initiatives, nos situations respectives.
  • Echanges avec d’autres secteurs en lutte : Une marche ouverte à tous, à l’initiative de l’Université, serait une occasion de plus pour bâtir une convergence des luttes et approfondir nos connaissances concernant les divers secteurs touchés par des dysfonctionnements systémiques.
  • Echanges avec la population : Un événement médiatisé et visible, proche du terrain, nous permettrait d’entretenir des contacts positifs avec les populations locales, et contribuerait à crédibiliser notre mouvement auprès d’elles, puis par extension à la population française.

3 – Stimulation de la motivation.

  • Une action fédératrice, c’est une action qui permet de constater qu’il y existe encore une mobilisation universitaire en France. C’est une entraide, un soutien commun, qui ne peuvent être que bénéfiques pour entretenir la motivation des éléments mobilisés.