Archive pour avril 2009

Préalable à la lecture du blog.

Jeudi 30 avril 2009

marcheobstine.bmp

Bonjour.

Pour que l’événement ait un  retentissement, il est nécessaire que des appels à volontaires soient effectués dans chaque AG. 100 volontaires doivent être présents au minimum, chaque jour.
Il est possible d’organiser des turn-over si vous ne souhaitez pas marcher l’intégralité des quatre jours.

Tous les secteurs en lutte sont invités à participer à cette marche, pas uniquement les universitaires. Hôpitaux publics, EDF/GDF, …
C’est pourquoi la banderole de tête indiquera « Marche Obstinée » et ne mettra pas en évidence le mot « Universités ».

Pour permettre une organisation optimale de cette marche, si vous êtes volontaires, envoyez vos nom et prénom à cette adresse, ainsi que les jours durant lesquels vous souhaitez y participer :

>> marche.obstinee@gmail.com <<

Vous pouvez également mettre l’organisation que vous représentez, ainsi que le secteur en lutte auquel vous appartenez, éventuellement.

Marche Obstinée : Organisation

Jeudi 30 avril 2009

Itinéraire :
Chartres 0 km – Epernon 26,7 km – Maurepas 58 km – Nanterre 87,1 km – Paris Place de Grève 99 km

tracdelamarche.bmp

 

Voici une liste de nos tâches :

- Contacter les mairies : Chartres : OK ; Paris : OK ; Epernon et Maurepas : Il faudra s’organiser.
- Élaborer un parcours plus précis : fait
- Trouver une voiture-balais : fait
- Élaborer une banderole (Texte : la Marche Obstinée) : fait
- Trouver une remorque pour la voiture-balais : impossible
- Trouver des réchauds à gaz et du matériel médical : partiellement fait

Il est envisageable de partir avec une deuxième voiture-balais.

Ce que vous devrez apporter sur place :

- Tentes (Une pour 2 – 4 paraît correct, une pour 6 paraît un minimum)
- Nourriture et eau 
(La voiture-balais portera +- 300 litres d’eau, qui seront essentiellement là pour ceux qui n’en ont plus, mais ne pourra fournir une quantité suffisante d’eau pour hydrater convenablement tous les participants s’ils sont plus de cent)
- Appareils photographiques et caméras

À noter que la remorque pourra transporter toutes vos tentes, la nourriture, ainsi que du matériel divers et varié. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’apporter de la nourriture pour soi, mais de la nourriture pour la marche : sachant que nous ferons des pauses le midi et le soir, et que nous prévoirons de quoi réchauffer la nourriture, il sera ainsi plus sympathique de partager ensemble des repas constitués de tout ce que vous pourrez apporter.
Exemple-type de ce qu’un marcheur obstiné peut fournir :
- Un sachet de 500 grammes de pâtes
- Un bocal de 200 grammes de sauce ou bien un sachet de 500 grammes de gruyère
- Un sachet de pain de mie dont la date-limite de consommation atteint ou dépasse le 24 mai
- Une botte de carottes

L’idée étant surtout de répondre à une consommation sur quatre jours d’une quantité raisonnable d’énergie pour un marcheur moyen, les aliments ne sont présentés ici qu’à titre indicatif.
Pensez à prévoir des casseroles, des poêles et chacun vos couverts. Quant à la vaisselle… On fera avec les moyens du bord ! À espérer que l’on puisse nous accueillir au niveau des mairies.

Pour toute question, suggestion ou si vous souhaitez apporter votre aide à l’organisation de la Marche, envoyez-nous un message privé sur le site.

Le Pourquoi de la Marche

Jeudi 30 avril 2009

1 – Présence médiatique.

  • À l’heure où le gouvernement joue le pourrissement, il nous semble primordial de coupler à un événement permanent – la Ronde des obstinés – un événement ponctuel de puissante ampleur, susceptible d’attirer l’intérêt des journalistes. Une marche qui nous impliquerait sportivement, nous ferait passer par nombre de localités, est selon nous en mesure de répondre à cet objectif. Cette présence donnerait de la force à notre message, contribuerait à nous rendre une audibilité déclinante ces dernières semaines.

2 – Plate-forme d’échanges.

  • Echanges internes : À l’instar de la ronde des obstinés, une telle marche regroupant des universitaires de la France entière nous permettrait de nous retrouver, afin de discuter de nos actions de terrain, nos initiatives, nos situations respectives.
  • Echanges avec d’autres secteurs en lutte : Une marche ouverte à tous, à l’initiative de l’Université, serait une occasion de plus pour bâtir une convergence des luttes et approfondir nos connaissances concernant les divers secteurs touchés par des dysfonctionnements systémiques.
  • Echanges avec la population : Un événement médiatisé et visible, proche du terrain, nous permettrait d’entretenir des contacts positifs avec les populations locales, et contribuerait à crédibiliser notre mouvement auprès d’elles, puis par extension à la population française.

3 – Stimulation de la motivation.

  • Une action fédératrice, c’est une action qui permet de constater qu’il y existe encore une mobilisation universitaire en France. C’est une entraide, un soutien commun, qui ne peuvent être que bénéfiques pour entretenir la motivation des éléments mobilisés.